Prenez l’Avenue 225 et flânez dans les rues ivoiriennes

Israël Guebo dit Yoro

C’est dans une chambre d’étudiant de 15 mètres carré, dans une vieille maison du quartier Moulin à Lille, que tout se joue. Depuis cette « salle de contrôle », Israël Yoroba Guébo met en ligne sur avenue225.com les nouvelles en provenance des quatre coins du «pays des éléphants». Sur son blog, la Côte d’Ivoire prend rendez-vous  avec le monde.

Il est 20h30 ce vendredi quand Israël Guebo boucle sa dernière interview pour Radio Web Avenue, l’émission de radio hebdomadaire de avenue225.com Créé le 26 février 2009, avenue225.com est est un blog collectif qui fait la promotion du journalisme de proximité en Côte d’Ivoire. « Notre public cible, ce sont les Ivoiriens et tous ceux qui s’intéressent à la Côte d’Ivoire », explique son initiateur.

Un ordinateur portable connecté à Internet, un enregistreur et un casque pour unique matériel de travail. « J’utilise Skype pour joindre mes interlocuteurs, que ce soit les correspondants d’avenue 225 ou les personnes que je désire interviewer. Ça me coûte moins, même quand j’appelle la Côte d’Ivoire », confie le blogueur, installé à la table d’architecte qui lui sert de bureau.

« Yoro », de son pseudonyme sur Internet, est un jeune ivoirien de 27 ans installé à Lille depuis 7 mois. Il a découvert le blog alors qu’il travaillait à Abidjan pour un journal pro gouvernemental. « En général, dans ce genre de média, on n’a pas une très grande liberté d’écriture. Votre plume est cassée, parfois même brûlée. Il me fallait un espace de liberté pour m’exprimer. C’est pourquoi j’ai crée mon premier blog, le blog de Yoro ».

Internet, une passion

Un blog qui le propulsera bien loin dans le monde du bloging. Le sacre, Yoro l’atteint en recevant le BOB’S, un prestigieux prix allemand récompensant les meilleurs blogs. Le blog de Yoro est alors reconnu meilleur blog francophone, puis meilleur blog de journaliste d’Afrique de l’Ouest. C’est cette expérience que Yoro désire partager aujourd’hui, avec ses compatriotes ivoiriens, à travers avenue225.com

Un journalisme citoyen

La Côte d’Ivoire sort d’une longue période de crise politique. Durant plus de 5 ans, la seule image qu’elle renvoyait était celle d’un pays brisé par les rebellions et les guerres civiles. Alors que l’espoir renaît avec la promesse des élections, avenue 225 se refuse toute vocation politique. « En Côte d’Ivoire, les médias classiques sont très centrés sur la politique », explique Yoro. « Mais il est important de montrer qu’après toutes ces années de crise, il y aussi une vie quotidienne. Et c’est de cette vie quotidienne que nous voulons parler sur avenue225 ».

L’avenue ivoirienne

Pour atteindre ce but, Yoro travaille avec de jeunes correspondants ivoiriens. Ces derniers rapportent pour avenue225 les faits divers récoltés à travers toute la Côte d’Ivoire. Un journalisme citoyen qui plaît de plus en plus à ses internautes, autant en Côte d’Ivoire que dans la diaspora ivoirienne. « La meilleure preuve que notre travail est suivi et apprécié, ce sont les commentaires que nous recevons. Et les internautes aiment avoir la liberté de réagir directement à nos posts. Ce qui n’est possible ni en télévision, ni en radio ».

Sur le blog ivoirien, tout le monde peut écrire ce qu’il veut, tant que ce n’est pas de la politique. Il suffit d’envoyer son texte accompagné d’une photo. L’équipe de rédaction le relit et décide ensuite de sa publication. « Nous voulons susciter un journalisme de proximité, à l’inverse du journalisme du pouvoir souvent exercé dans nos pays », insiste le blogueur

De Avenue 225 à Avenue Afrique

L’expérience de avenue 225 s’est révélée prometteuse. Le projet est notamment soutenu par la fondation Internet nouvelle génération (Fing), basé à Paris. Et le blogueur veut déjà franchir les frontières ivoiriennes, pour se lancer dans la grande Afrique. Et il peut compter sur la complicité de Aude Guyot, designer et concepteur graphiques des “avenues“.  Lors d’un récent voyage à Bamako, au Mali, les deux complices ont initié le projet avenue 223. il y a deux semaines, c’est avenue 221 qui a vu le jour à Dakar, au Sénégal. Plusieurs avenues sont ainsi tracées, depuis les plages au sable blanc de la Côte d’Ivoire, jusqu’au bassin côtier sénégalais, en vue de relier l’Afrique et les Africains entre eux.

Les avenues africaines

Pour Yoro, le cœur du projet, c’est avenue Afrique. « Avenueafrique.com existe et est déjà en ligne », précise le blogueur. « Toutes les autres avenues en font partie. Nous voulons relier toute l’Afrique francophone à l’aide de ce projet ». Un projet ambitieux qui ne fait pas peur à l’Ivoirien. «Le blog est l’une des meilleures expériences de ma vie. Grâce à lui, j’ai pu voyager dans plusieurs pays en Afrique, mais aussi en Europe. J’ai même échangé avec la présidente du Libéria lors d’une conférence à Stockholm où je suis intervenu pour parler de mon blog. Et c’est cette opportunité que je veux offrir aux autres jeunes africains aujourd’hui.»

Publicités

A propos Elle

Kinoise, à la découverte du monde...
Cet article, publié dans Presse écrite, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Prenez l’Avenue 225 et flânez dans les rues ivoiriennes

  1. SABRINA KOFFI dit :

    trè bel initiative sa ns change des éternel deba steril des politiciens bravo à toi

  2. Yoro dit :

    Merci Sabrina,
    toi aussi tu peux devenir « Avenantes » (fan, ou rédactrice sur Avenue22..)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s